Deep End de Skolimowski : l’environnement érotique urbain

Le cinéaste de la folie qui guette ceux qui pénètrent dans un environnement d’abondance inaccessible, le Polonais Jerzy Skolimowski, a tourné ses deux meilleurs films en Angleterre. Le premier est Travail au noir, peut-être le plus grand film pour comprendre ce que cela signifie que de devenir immigré, avec Jeremy Irons dans le rôle du contremaitre polonais d’une équipe de quatre ouvriers venus réhabiliter la maison londonienne de leur patron pendant que celui-ci est peut-être en train de séduire sa femme. La mise en scène centrée autour du visage traqué de Jeremy Irons est un bijou d’angoisse et de solitude, où chaque action apparemment anodine (acheter une montre qui représente le salaire annuel polonais, voler un magasin placé sous vidéosurveillance, proposer à un magasin de vêtement d’utiliser la photographie de sa compagne pour faire une publicité…) prend des dimensions mythologiques.

Deep End, réalisé dix ans avant le second, ressort aujourd’hui en salle. Ce grand film sur la démangeaison adolescente masculine envers les femmes est bâti autour de la rencontre d’un jeune prolo de 15 ans et d’une belle rousse Susan dans les bains publics où ils travaillent. La sexualité suinte de tous les pores du film, parmi les clientes lascives, le professeur de sport lubrique, les amants de la rousse, dans le quartier chaud de Londres…

L’intrigue bâtie autour d’un prétexte (Skolimowski a eu vent de l’histoire d’un homme qui ayant perdu un diamant dans la neige a fait fondre la neige autour de lui au moment de l’acte pour récupérer son bien) sert surtout à filmer l’obsession du jeune homme pour sa collègue jusqu’à commettre l’irréversible. En avance de vingt ans sur les premiers romans graveleux de Michel Houellebecq (avant le passionnant La carte et le territoire), Jerzy Skolimowski a dressé le portrait de la misère sexuelle urbaine et de la folie qui guette ceux qui refusent d’accepter que le monde ne les accueillera pas les bras ouverts.

DEEP END : BANDE-ANNONCE VOST HD par baryla

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *