Happy Few d’Antony Cordier : une sensation d’ivresse et d’invicibilité

Happy Few

Stendhal dédiait Le rouge et le noir aux happy few, sachant qu’il plairait à peu sans doute, mais pour longtemps. Nous voyons dans quelle filiation s’installe le jeune Antony Cordier dont c’est le deuxième film, où il réunit dans une histoire d’amour partagé libre et sensuelle rien moins que Roschdy Zem, Nicolas Duvauchelle, Elodie Bouchez et Marina Foïs (laquelle construit l’une des filmographies les plus impressionnantes de ces dernières années avec Le bal des actrices et Non ma fille tu n’iras pas danser).

Le thème de l’échangisme a récemment inspiré l’excellent Peindre ou faire l’amour des frères Larrieu, qui ne s’est fait des ennemis que chez les puritains. Les mêmes sans doute feront la fine bouche devant Happy few et cette histoire d’amour à quatre qui commence de manière banale. La créatrice de bijoux interprétée par Marina Foïs rencontre Nicolas Duvauchelle, l’informaticien chargé de la création de son site internet. Le courant passe, les deux couples sympathisent, passent une soirée ensemble. Roschdy Zem embrasse Elodie Bouchez, compagne de Duvauchelle. Le système se met en place : les nouveaux couples ne se verront que simultanément, mais jamais tous ensemble, et les histoires de chaque nouveau couple ne doivent pas contaminer celles des anciens couples.

Bien sûr, les conventions, le regard des enfants et des proches pèsent rapidement sur cette utopie libertaire de bobos parisiens. Antony Cordier caresse les corps des quatre jeunes gens qui retombent en enfance, dans le temps où il était permis de se déguiser et de se rouler dans la farine. Happy few n’est certainement pas l’éloge de l’échangisme, mais un regard plein de tendresse jeté sur des êtres qui décident de déjouer les commandements d’une société puritaine. Qui peut prétendre n’avoir jamais eu de désir d’adultère sans mensonge pourra seul leur jeter la pierre.


Happy Few Bande-annonce 1
envoyé par toutlecine. – Les dernières bandes annonces en ligne.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *