Fais-moi plaisir d’Emmanuel Mouret : les yeux grand ouverts

 Emmanuel Mouret dans Fais-moi plaisir ! (Photo)Le dernier film d’Emmanuel Mouret est un remake comique et hilarant d’Eyes wide shut de Kubrick à la manière dont Assaut de Carpenter refaisait Rio Bravo de Hawks, ou dont 35 rhums de Claire Denis refilmait Le goût du sake d’Ozu, en allant chercher ce qui dans le mythe créé par les films originaux collait parfaitement à la modernité.

Comme dans le film de Kubrick, les fantasmes de l’un déclenchent le désir de l’autre, bien que les rôles soient inversés chez Mouret. Jean-Jacques (le cinéaste lui-même), aussi béat qu’un rousseauiste, est appelé par une femme alors que sa compagne (Frédérique Bel) s’apprête à lui faire plaisir. Le jeune homme révèle qu’il a été séduit par une femme (Judith Godrèche) qui l’invite à une soirée. Pour être moderne, sa petite amie lui suggère de s’y rendre et préfère qu’il la trompe plutôt qu’il fantasme sur une autre femme.

Emmanuel Mouret va comme Tom Cruise dans le film de Kubrick traverser le miroir et Paris comme la star américaine errait dans New York, en rencontrant rien moins que le Président de la République en négociation avec les Japonais, en assistant à une ennuyeuse fête chez la fille de celui-ci où Mouret s’empare définitivement du gag de la braguette, avant de tomber dans un merveilleux nid tenu par cinq jeunes filles avenantes, dont Déborah François beaucoup plus émouvante en soubrette coquine que chez les Dardenne. Mais au bout de la nuit, celui qui pensait tromper s’est laissé prendre.

Le critique Michel Chion remarquait que l’importance d’Eyes wide shut était liée au fait que comme la plupart d’entre nous, le personnage interprété par Tom Cruise était séduit par une femme, lors d’une soirée, mais finissait par s’endormir, quels que soient ses fantasmes, sagement aux côtés de sa femme. Mais là où Kubrick filmait une valse triste du désir, Emmanuel Mouret a décidé, autour d’une polka, qu’il était bien temps d’en rire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *