Dieu nous a-t-il quittés pour avoir la paix ?

Le Chant des oiseaux

Le chant des oiseaux d’Albert Serra est un poème visuel catalan dont les qualités esthétiques n’empêchent pas un certain ennui, mais qui a le mérite de décrire un monde révolu dans lequel les hommes croyaient aux anges et aux signes du ciel.

Albert Serra est de ces hommes qui, à l’instar de l’anthropologue Claude Lévi-Strauss, n’aiment pas ce monde où l’homme s’empoisonne en vivant dans une promiscuité toujours croissante. Alors son histoire de rois mages à la recherche du Christ, filmée dans les plaines et les étendues désertiques d’Islande et des Canaries, donne l’impression d’avoir été filmée avant la genèse du monde, et surtout la civilisation de la balise et du panneau.

C’est à une respiration que nous invite Le chant des oiseaux dans lequel la plus grande aventure qui peut arriver à nos trois rois plus proches de Laurel et Hardy que de la Bible consiste à avoir un caillou dans une chaussure ou à se laisser rouler le long d’une pente. La plupart des spectateurs continueront à plébisciter des comiques pour se consoler d’avoir à vivre dans des appartements toujours plus petits, quand d’autres passeront leur vie à rechercher des formes qui expriment le silence et la paix.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *