Detective Dee de Tsui Hark : le pouvoir des corps, le refuge de l’âme

Il n’est pas de cinéma d’action plus poétique que celui qui nous vient de Chine. Le wu xia pan, ou film de sabre, né à Hong-Kong, a concrétisé l’union de l’âme et du corps à l’époque où le cinéma français de cape et d’épée tenait de la bonne farce où le héros plongeait aussi souvent le nez dans le décolleté des dames qu’il tirait l’épée, et le western de la légitimation de la conquête de l’ouest par la violence.

Tsui Hark, maître du cinéma de genre avec Il était une fois en Chine et Time and tide, l’un des plus beaux films réalisés sur Hong-Kong, offre avec Detective Dee une épopée comme il en vient seulement de Chine avec des femmes belles et courageuses (Carina Lau, star de Nos années sauvages et Les fleurs de Shanghaï dans le rôle de la seule impératrice chinoise qui régna au VIIe siècle de notre ère, la chanteuse Binbbing Li dans le rôle de sa conseillère et maître d’arme), des héros qui manient aussi bien le sabre que l’esprit (Andy Lau, qui jouait dans Infernal affairs le rôle tenu par Matt Damon dans le remake américain Les infiltrés), de grandes chorégraphies qui ressemblent à des ballets de danse contemporains et de purs moments de méditation.

Detective Dee raconte l’histoire de cette impératrice contestée lors de son arrivée au pouvoir par un opposant qui cherche à faire échouer le projet de construire une gigantesque statue de Bouddha avant son intronisation. L’impératrice fait alors appel à Detective Dee qui semble seul à même de déjouer le complot. L’histoire est suffisamment complexe pour contenter la critique de gauche qui y verra une critique de l’autoritarisme du gouvernement chinois (le détective s’oppose à la realpolitik de l’impératrice), le fan d’arts martiaux, le romantique et même ma mère qui aime la Chine.

Une escapade dans le marché fantôme prend des dimensions mythologiques de descente aux enfers, une étreinte amoureuse entre Andy Lau et Bingbing Li se transforme en combat homérique, la construction d’une statue concrétisant l’instauration du bouddhisme en Chine prend des dimensions fantastiques. Detective Dee ou l’imaginaire au pouvoir.


DETECTIVE DEE : BANDE -ANNONCE VOST par baryla

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *