Another year de Mike Leigh : tu ne sauveras point tout le monde

Another YearLa plus belle âme du monde ne sauvera pas toutes ses brebis. Mike Leigh, le cinéaste anglais des âmes damnées (le prophète barbare de Naked, le prof d’autoécole cyclothymique de Be happy, etc.), revient avec un film poignant, Another Year, dont les héros prennent à rebours tous les préjugés sur les seniors : ils ont un travail passionnant (psychologue dans une institution publique pour Madame, géomètre pour Monsieur), sont sexuellement actifs et ont énormément d’amis. Leur couple agit comme une arche de Noé pour tous les bras cassés de leur entourage : divorcés, alcooliques, hystériques, etc.

Même leur fils trentenaire ne respire pas le bonheur à draguer sa cliente dans son métier d’avocat et supporter les avances d’une collègue de sa mère. Il faut dire que le couple d’accueil agit comme un modèle éblouissant pour les autres, parfait, jusqu’à ce qu’il soit question de protéger sa famille. Mike Leigh filme en Cinémascope les visages de ses héros comme des dieux à taille humaine, avançant sur le fragile équilibre de l’humanisme et du souci de soi. Le cinéaste nous sert sur un plateau une brochette de paumés inquiétants dont il a le secret (dont le neveu du couple, un prolo bierreux odieux lors de l’enterrement de sa mère) et nous interroge sur les limites de notre altruisme, parce que certains ont pris tellement de coups qu’ils ne veulent plus relever la tête, que leur isolement leur sied, ou que le sentiment d’être aidés les humilie… Jusqu’où, filme malicieusement Mike Leigh, mon frère, es-tu prêt à tendre la main ?


ANOTHER YEAR : BANDE-ANNONCE VOST
envoyé par baryla. – Regardez des web séries et des films.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *