Pieds nus sur les limaces de Fabienne Berthaud : se baigner dans la folie

Pieds nus sur les limaces

La civilisation du vêtement, dans laquelle le plus grand exploit consiste à chasser discrètement un pet sur le canapé de vos convives, a cela de triste qu’elle s’achèvera en une explosion de tout ce qu’elle aura contenu pendant des siècles.

L’intelligence de Fabienne Berthaud est de nous servir sur un plateau deux grandes comédiennes archi-connues, les belles belles Diane Krüger et Ludivine Sagnier, dans les rôles si rares au cinéma de soeurs, alors que les films de frères sont un genre en soi.

Lily (Ludivine Sagnier) donc, légèrement handicapée mentale, se retrouve seule dans l’immense ferme familiale le jour où sa mère meurt. Sa soeur parfaite et parisienne (Diane Krüger) déplisse petit à petit les rides de son front en s’occupant de sa soeur qui occupe tellement de place qu’elle ne laisse d’autre choix que de suivre sa pente douce et son grain de folie.

Quel plaisir en une année qui nous offrit tant de jeunes femmes paumées que de voir une cousine de la Bess de Breaking the waves, un ange blond qui dit sa vérité aux humains en léchant ceux dont le chien la lécha (relire plusieurs fois si besoin), en jetant à la face de ses convives qu’ils sont malheureux en couple, et en offrant ses seins aux garçons boutonneux du village.

Le plaisir intense procuré par cette ballade champêtre au message finalement convenu (le bonheur est dans le pré) tient entièrement à celui des deux comédiennes rieuses, joueuses et tendres avec leur rôle, sans fard ni maquillage, sous la belle lumière de Nathalie Durand. On imagine en entendant Ludivind Sagnier dire à un roux nigaud qu’elle veut du plaisir toute la quête de désir féminin que nous promet le cinéma au XXIe siècle. Action !


Pieds nus sur les limaces – Bande Annonce
envoyé par piedsnussurleslimaces. – Regardez des web séries et des films.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *