Millenium tango

 Noomi Rapace, Niels Arden Oplev dans Millénium, le film (Photo)C’est l’un des polars les mieux troussés des dernières années, dont l’énorme succès de librairie s’explique sans doute par le talent avec lequel son auteur, Stieg Larrson, mêlait de nombreuses préoccupations contemporaines dans sa trilogie du même nom : meurtres rituels de femmes, théorie du complot, passé nazi, paradis fiscaux, etc.

C’est aujourd’hui un film de Niels Arden Oplev, qui n’ajoutera sans doute rien au genre du thriller, mais qui a le mérite de donner corps aux deux personnages qui traversent le film en tango, Mikael Blomkvist le journaliste chargé d’enquêter sur la disparition de la nièce d’un grand industriel suédois quarante ans plus tôt, et Lisbeth Salander, la fouineuse au lourd passé qui se mêle de ce qui ne la regarde pas.

Les amoureux de la Suède auront à peine le temps de voir le bout de Stockholm et des îles du littoral car l’histoire s’enfonce dans les plus obscurs recoins de l’histoire du pays : passé nazi des grands industriels, haine des femmes (d’où le titre Les hommes qui n’aimaient pas les femmes, ou pour les polyglottes Män som hatar kvinnor) dans les milieux ultraconservateurs, manipulation de la presse par les grands groupes économiques, etc. Face à tout cela ? Ce curieux personnage féminin, lesbienne gothique autiste surdouée surgie de nulle part, qui faisait véritablement l’originalité de la trilogie, et donne curieusement des envies de suite.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *