Coffret intégral Jane Campion (1) : Un ange à ma table, les pas folles du tout

La sortie de l’intégrale des films, y compris les courts-métrages dont le premier reçut la Palme d’or du court-métrage et la série Top of the lake, de Jane Campion en DVD et Bluray est un événement majeur pour comprendre l’affirmation du cinéma réalisé par des femmes et de la cinéaste néo-zélandaise au côté d’Agnès Varda et Claire Denis pour favoriser l’émergence et l’affirmation de réalisatrices, mais aussi et surtout une nouvelle manière de filmer les femmes, leurs désirs, leur souffrance, leur sexualité et leur jouissance.

Il était tentant d’ouvrir le débat sur La leçon de piano, lauréat de la Palme d’or en 1992 des mains de Jeanne Moreau, seule réalisatrice primée à ce jour, mais c’est Un ange à ma table (1990), lauréat du Grand Prix du Jury à Venise, qui impressionne le plus parmi ses premiers films. Inspiré de l’autobiographie de la poétesse et romancière néozélandaise Janet Frame (1924-2004), c’est la meilleure adaptation cinématographique de la vie d’un écrivain. La cinéaste plonge dans la souffrance d’une petite fille boulotte à la tignasse rousse échappée de son milieu ouvrier dans l’école où elle se rêve poétesse avant d’être enfermée durant huit ans dans une institution psychiatrique pour avoir été diagnostiquée schizophrène par erreur. Elle échappa à la lobotomie qui était programmée grâce au prix littéraire que reçut son premier recueil de nouvelles publié durant son internement.

Jane Campion cadre avec une extrême rigueur et une infinie délicatesse la détresse de la jeune femme autiste incapable de tout contact humain, recluse dans les livres et les mots. La beauté de la campagne néerlandaise et de l’océan offrent une échappatoire à la jeune femme éprise de grand air et de voyage. Elle recommence à vivre en étant hébergée par un écrivain néo-zélandais excentrique puis surtout lors d’un voyage en Europe qui la mène à Ibiza où elle vécut une belle mais brève histoire d’amour avec un Américain, avant de rentrer en Grande-Bretagne où un psychanalyste, Robert Hugh Cawley, l’accompagna et l’encouragea à poursuivre son métier d’écrivain (sept de ses romans lui furent dédiés).

On reconnaît son île parce qu’on y est reconnu” affirme la philosophe Barbara Cassin à propos du désir d’Ulysse de rejoindre Ithaque. To the Is-Land s’intitule le premier volume de l’autobiographie de Janet Frame qui donne son titre au premier chapitre du film: A l’île, mais aussi Au pays, à l’île ou Au pays où l’on “est” (is) réellement soi-même. “Toutes les femmes sont folles qu’on dit. C’est même pourquoi elles ne sont pas toutes, c’est-à-dire pas folles-du-tout, arrangeantes plutôt” écrit Lacan dans Télévision. Jane Campion filme dans Un ange à ma table comme dans tous ses films une femme qu’aucuns crurent folles de ne pas supporter qu’elle ne soit pas folle du tout, ce qui en dit long sur le délire du tout des hommes, une femme qui construit son île, patiemment, de la souffrance à la jouissance. Puisse chacun trouver son île.

Sortie du coffret DVD/Bluray de l’intégrale des films de Jane Campion le 28 octobre 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *