Gravity d’Alfonson Cuaron : le silence effrayant des espaces infinis

C’est le grand spectacle cinématographique de l’année, somptueux voyage autour de la terre éclairé par Emmanuel Lubezki (Y tu mama tambien, Children of men, Tree of life), rêverie pour adulte orchestrée par Alfonso Cuaron, devenu maître des portraits de femmes courageuses, initiant de jeunes hommes au plaisir des femmes (Y tu mama tambien), sauvant l’humanité en étant enceinte dans un monde stérile (Children of men), ou ici reprenant le cycle de vie de l’humanité, de la poussière des étoiles à la terre ferme.

Sandra Bullock endosse le rôle d’une astronaute en train de réparer une navette spatiale lorsque son équipage essuie une pluie de débris en provenance d’une station russe. Elle échappe de justesse à la collision et dérive dans l’espace avec son collègue.

Gravity est le film en 3D le plus abouti depuis Avatar, bijou technologique qui ouvre au spectateur un monde d’autant plus inaccessible que son seul atout est la vue sur notre planète de nuit comme de jour, perdue dans l’infinité de l’univers. Le silence qui plaît à l’héroïne au début du film devient rapidement oppressant. Nul besoin d’Alien ou des collisions qui rythment le scénario pour ressentir l’angoisse dont parlait Blaise Pascal (“le silence des espaces infinis m’effraie”).

Alfonso Cuaron romantise l’action pour le public en imaginant une héroïne fuyant la terre où elle perdit son enfant, mais il réalise un très grand film sur la grandeur et la misère de l’homme face à “l’univers infini de la Nouvelle Cosmologie, infini dans la Durée comme dans l’Etendue, dans lequel la matière éternelle, selon des lois éternelles et nécessaires, se meut sans fin et sans dessein dans l’espace éternel, qui a hérité de tous les attributs ontologiques de la Divinité. Mais de ceux-ci seulement : quant aux autres, Dieu, en partant du Monde, les emporta avec Lui” (Alexandre Koyré, du monde clos à l’univers infini).

GRAVITY – Bande-annonce VO par CoteCine

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *