La bataille de Solférino de Justine Triet : Hysteria

C’est un film sur les jours où les enfants hurlent, les parents craquent, le boulot grince, les ex sonnent à la porte et en plus la France coupeuse de tête de souverain change de président (autrement dire, vu les pouvoirs conférés par la Ve République, un certain genre de roi à temps partiel).

Justine Triet croise pour son Hysteria une jeune mère débordée au bord de la crise de nerfs (Laetita Dosch, excellente) et le père de ses filles (Vincent Macaigne, qui occupe cette année 2013 tous les meilleurs rôles masculins du cinéma indépendant français), qui brave l’interdiction de les rencontrer en entrant par effraction, cajolerie et menace, dans l’appartement de la jeune femme. La belle est envoyée par I-Télé rue de Solferino puis au siège de l’UMP couvrir le changement de règne, et attraper des images qui feront forcément plaisir au spectateur de gauche où l’on voit de manière un peu caricaturale les deux grandes obsessions qui divisent la société française (l’argent et la sécurité à droite, la justice sociale et la diversité à gauche).

Le coup de génie du film est évidemment la scène qui tourne autour de l’annonce du nom du nouveau président à 20 heures, avec un Vincent Macaigne hystérique emporté par la foule de Solférino qui rêve du “changement maintenant” avant de se réveiller avec une inévitable gueule de bois. Politique bien sûr, Justine Triet filme des corps prolétaires ballottés par l’épuisement avec lequel les classes moyennes travaillent pour payer leur appartement en région parisienne, des femmes épuisées par les responsabilités contradictoires de la vie moderne (cadre, mère, amante…), et les hommes effrayés par le fait d’avoir perdu leur pouvoir sur les femmes au point que celles-ci n’ont plus besoin d’eux pour élever leurs enfants. Goût amer d’une égalité qui se joue sur le mode du phallus pour les femmes et de l’utérus (d’où vient hystérique) pour les hommes, qui permettra au moins à ces derniers d’apprendre le désir d’être insatisfait.


LA BATAILLE DE SOLFERINO – Bande-annonce VF par CoteCine

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *