Louise-Michel : Aux armes, citoyens !

Louise-Michel - Bouli Lanners et Yolande MoreauLouise-Michel de Benoît Delepine et Gustave Kevern rappelle en un cri de colère et de tendresse une veille tradition française, le renversement de l’autorité indigne, célébrée chaque année le 14 juillet, à grandes pompes, sur les Champs-Elysées.

Il fallait la force de Yolande Moreau (Le fabuleux destin d’Amélie Poulain, Quand la mer monte), qui incarne à elle seule un personnage qui avait disparu du cinéma français depuis pratiquement la Nouvelle Vague, la prolétaire, pour hisser cette histoire d’ouvrière humiliée par son patron qu’elle décide d’éliminer, ainsi que tous ses commanditaires, au rang de parabole humaniste. Il est par ailleurs intéressant que ce film ancré dans la réalité française soit porté par deux acteurs belges, l’autre étant Bouli Lanners (J’ai toujours rêvé d’être un gangster), et que la critique sociale soit mieux portée par les réalisateurs de nos voisins francophones (les frères Dardenne, Luc et Rémi Belvaux, etc.) que par les cinéastes de l’Hexagone.

Car Louise-Michel est un dessin animé à la manière de Tex Avery dont les héros sont tous ceux que notre système ne veut plus voir : ouvrières smicardes dont l’usine est délocalisée à l’autre bout du monde, malades en fin de vie, sans abris, sans papiers, sans genre, etc.

L’inversion des sexes entre Yolande Moreau, ex-taulard déguisé en femme pour trouver un emploi dans le textile, et Bouli Lanners, ex-boulimique déguisée en homme pour être respectée, n’est pas la moindre des surprises de ce carnaval rabelaisien qui se termine sur le cynisme odieux d’un homme d’affaires sis en son paradis fiscal, et qui déclare “L’impôt sur les bénéfices à Jersey, c’est 2 %, tu peux pas trouver mieux.” A l’heure de la crise des idéologies politiques et du système du laissez-faire économique,  et sous ses airs de pamphlet politique, le film des réalisateurs de l’émission Groland ressuscite finalement une idée toute simple : l’importance de la redistribution des rôles et des ressources.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *