Jeune et jolie de François Ozon : les appelantes du sexe

D’une nature que Lacan impute aux femmes (il les nomme “appelants du sexe”), François Ozon a fait un film sur une jeune femme de notre siècle, interprétée par la belle et talentueuse Marine Vacth, qui sublime son corps pour attirer le désir des hommes, tout en boudant la mine triste lorsque ces derniers rompent le contrat.

Une jeune fille de la bourgeoisie parisienne répond à l’invite d’un homme âgé de lui offrir des services sexuels moyennant rémunération. Elle s’y rend par goût de l’aventure et du sexe (elle n’a pas besoin d’argent : elle l’accumule pour le seul plaisir de le toucher et de voir la masse de billets s’épaissir) avec des hommes expérimentés jusqu’à ce qu’un de ses amants d’un orgasme atteigne le ciel en vol (ce qui est même arrivé à un évêque, comme l’a raconté à ma mère le prêtre qui a marié mes parents). La police s’en mêle et la bourgeoise de mère se demande ce qu’elle a bien pu faire pour mériter une fille pareille.

Enfant du siècle du contrat sexuel (dans le couple, sur internet, tarifé, etc.), Isabelle/Léa organise son petit univers comme une petite entreprise : boyfriend allemand d’une nuit en vacances pour le dépucelage, site internet mettant en valeur ses charmes pour attirer le chaland, rapports avant la nuit pour rentrer faire ses devoirs… La fragilité du cinéma d’Ozon (le côté clip de certaines séquences, le passage-éclair des personnages secondaires dont la merveilleuse Nathalie Richard, le schéma un peu binaire du parcours des personnages : jeune fille perverse mais gentille copine de lycée, mère déçue par sa fille mais ayant un amant…) est atténuée par la puissance de la comédienne qui retourne les rapports de force à son avantage (demander à son psy combien il coûte comme le lui demandaient les hommes) et l’intelligence du scénario qui utilise parfaitement Charlotte Rampling pour boucler la boucle, et transformer une appelante du sexe en appelante de l’amour.

Jeune et Jolie de Francois Ozon – Bande-Annonce par cinemur

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *