Une famille respectable de Massoud Bakhshi : l’idéaliste et les mafieux

Après une histoire universelle d’enfant déchiré entre deux parents qui se séparent, Massoud Bakhshi nous offre une nouvelle pépite du cinéma iranien avec une toute aussi universelle histoire de famille qui explose pour une histoire d’héritage.

L’idéaliste Arash, prof de gauche lecteur de Hannah Arendt (Le totalitarisme, il fallait oser dans un film iranien, mais n’oublions pas que plusieurs dizaines de milliers de juifs vivent en Iran), donne des cours pendant six mois à l’Université de Chiraz, où il est bloqué en attente de son passeport. Un neveu, fils de son demi-frère, donne l’impression de vouloir l’aider alors qu’il joue un rôle de plus en plus trouble. Le père haï du clan a détourné une partie de l’aide alimentaire qu’il était censé distribuer durant la guerre avec l’Irak pour faire fortune. Son héritage, qu’il a morcelé pour expier ses péchés, attise les convoitises.

Le cinéaste admirateur de Jean-Pierre Melville signe un film existentialiste où un idéaliste résiste poétiquement et politiquement à la violence du monde. L’usage intelligent des archives permet de plonger dans l’endoctrinement des jeunes hommes durant la guerre avec l’Irak qui a façonné le destin de la famille. Il décrit un environnement perpétuellement menaçant à Téhéran, où les doutes croissants d’Arash sont accrus par les agressions dont il est témoin (mais toute personne s’étant promenée dans les rues de Paris pourrait décrire les mêmes rituels de bagarres de rue et d’auto-justice).

Il faut convenir que le tchador, à défaut de faire rêver, est éminemment cinématographique par sa manière de créer une barrière entre les hommes et les femmes et de transformer le corps des femmes en cadre du visage, plus beau paysage du monde. De Jafar Panahi avec Le cercle (emprisonné pour opposition au gouvernement) à Une famille respectable en passant par les superbes films de Farhadi, le féminisme forcené de ce cinéma est l’un des plus beaux gestes de la cinématographie mondiale.

Une famille respectable Bande annonce du film par LE-PETIT-BULLETIN

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *