Filmer L’or de leurs corps à Rosny-sous-Bois (32) : et puis coupez

Les élèves des Pavillons-sous-Bois m’ont accueilli les bras ouverts et offert un flacon d’Egoïste de Chanel pour me remercier d’avoir dansé nu dans un collège public. Je m’en suis passionnément aspergé, mais sans grand succès car le dernier conseil de classe a déserté les rangs de Rosny (j’en connais pourtant une qui aurait bien aimé être remerciée).

Nawel et Sophie m’ont gentiment accompagné pour les dernières minutes de mon péplum. Nawel a même lu Le petit prince (que je devrais lire quelques centaines de fois au cours des prochaines années) pour me faire plaisir.

Comme lorsqu’un pays découvre les joies de la démocratie, on peut dire que les vrais problèmes commencent maintenant, dans la solitude de l’ombre de mon ordinateur, mais chut, chut, ma petite cocotte, laisse glisser.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *