De rouille et d’os de Jacques Audiard : histoire d’os

De rouille et d'os : photo

Que reste-t-il à vivre aux machines désirantes amputées des jambes ou des sentiments ? Deux nouvelles violentes de Craig Davidson, Un goût de rouille et d’os qui donne son nom au recueil et La Fusée, adaptées par Jacques Audiard qui poursuit son voyage dans la France contemporaine aux airs de cinéma américain des années 70.

On y suit la vadrouille d’Ali (Matthias Schoenaerts, bête de muscle belge révélée par Bullhead) à Nice avec son fils. Hébergé par sa soeur (Corinne Maserio, qui illuminait Louise Wimmer), il protège, dans son activité de videur de boîte de nuit, Marie (Marion Cotillard), qui sera bientôt amputée des jambes par un orque dont elle s’occupe dans un Marineland. Les deux paumés s’accrochent l’un à l’autre pour remonter la pente.

Jacques Audiard reprend son souffle après l’époustouflant Prophète avec ce croisement de deux nouvelles ultra-violentes transformées en une histoire d’amour politique et sociale, où les prolétaires en sont réduits à s’entretuer pour survivre (le héros place une caméra de surveillance du personnel dans le supermarché où travaille sa soeur). Le cinéaste préfère les parcours scorsesiens d’hubris et de rédemption à la tragédie qui clôt les nouvelles de Craig Davidson. La geste de Tahar Rahim dans Un prophète ouvrait de nouveaux territoires au cinéma français. De rouille et d’os ressemble à une pause inquiète et expérimentale entre deux ouragans.

“Il y a vingt-sept os dans la main humaine. Entre autres, le lunatum, le capitatum et le naviculaire, le scaphoïde et le triquétrum, ou bien encore les minuscules pisiformes cornus de la face extérieure du poignet. ils ont beau être tous différents dans leur forme comme dans leur densité, ils sont tous bien alignés, leurs contours sont parfaitement ajustés et ils sont reliés par un réseau de ligaments qui courent sous la peau. (…)

Cassez-vous un bras ou une jambe, et l’os s’en va s’envelopper de calcium en se ressoudant, si bien qu’il sera plus solide qu’avant. Mais cassez-vous un os de la main, et cela ne guérit jamais correctement.” Craig Davidson


DE ROUILLE ET D’OS : BANDE-ANNONCE Full HD de… par baryla

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *