Filmer Cosi fan tutte aux Pavillons-sous-Bois (19) : pourquoi tant de vulgarité devant nos beaux yeux ?

Le clap de fin s’approche. Les nuits raccourcissent. Je me retrouve à 6 heures du matin Porte des Lilas à filmer des voitures embouteillées pour générique. Saint Mozart, délivrez-nous de la facilité.

Nos belles effarouchées ont fait connaissance avec leurs belîtres qui n’y vont pas par quatre chemins en empruntant un radical “on vous aime” au regretté Jacques Demy, ce à quoi les dames répondent : “vous avez vu vos gueules ?” Les bélîtres de répondre qu’eux au moins sont là contrairement à leurs fiancés qui draguent des geishas au Japon. Nous sommes bien en 2012.

Je me suis permis une coquetterie où votre serviteur danse seul en scène dans l’amphithéâtre Truffaut, ce qui est symboliquement très chargé. Cette scène totalement secrète sera sans doute l’un des clous du spectacle de la projection du 12 juin au Festival Côté Court de Pantin 2012. Dans ce film qui est pour beaucoup de raisons mon viaggio melancolico, il me semblait naturel d’offrir une danse bercée par le souvenir où au même âge que ces jeunes gens, dans la chambre d’Agnès Martin à Rezé, j’avais conclu que je n’étais pas fait pour la danse. A force de se dire qu’on n’est pas fait pour la danse, qu’on est un mauvais comédien et que si l’on devient dictateur, on risque de finir dans un pays où il ne se passe rien, on devient cinéaste.

D’une autre manière, je ne pouvais pas laisser dire en 2050 que la danse la plus ridicule de tous les temps avait été interprétée par Thomas Salvador dans l’excellent De sortie. Et puis Joel et Ethan m’ont appelé hier soir pour me dire que même s’ils m’en avaient voulu lorsque Maman avait quitté les Etats-Unis pour épouser un goy en France et qu’on ne se voyait pas beaucoup en raison de leur agenda très chargé, ils m’ont dit que j’étais en train de trouver mon idiot intérieur et que c’était la plus belle chose qui puisse arriver à un artiste, et qu’ils étaient très fiers de moi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *