Filmer L’or de leurs corps à Rosny-sous-Bois (21) : la multiplication des poissons

Votre serviteur qui fait d’habitude le coq en dégainant son Levinas et son Hegel plus vite que son ombre faisait moins le malin ce vendredi pour filmer la vie d’une jeune fille (désolé, je n’ai qu’un frère). Heureusement que la cinéaste Salma Cheddadi était gentiment venue en renfort pour prendre la mise en scène en main et donner de la vie au retour au foyer et à l’intimité d’une jeune fille après les fortunes diverses des parcours scolaires et la découverte de ses nouveaux pouvoirs.

Dans notre grande cruauté, l’héroïne a quitté son petit ami au téléphone d’un lapidaire “je préfère qu’on reste amis” (toute ressemblance avec des histoires vécues est purement fortuite) pour faire face à tout ce qui lui arrive depuis le début du film (saignement des mains, visite des rois mages, don pour soigner les gens, etc.). Rien de tel qu’une petite multiplication des poissons pour finir la semaine et surtout un vendredi. Ce fut chose faite en présence de la mère de notre actrice pour une belle scène d’amour maternel et filial.

Ca y est, le montage commence avec son lot de bonnes et de mauvaises surprises (tu ne pouvais pas rester sur la comédienne trois secondes de plus, bougre d’imbécile), mais quel bonheur d’arrêter quelques jours le train qui file dans la nuit pour faire battre le coeur des images.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *